Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
JEGOU SPORT Training

JEGOU SPORT Training

Mieux vous accompagner dans votre pratique sportive

Comment gérer ses sorties hivernales en groupe?

La période hivernale est souvent propice à la reprise de l’entrainement après une trêve plus ou moins longue et plus ou moins inactive. Lors des premiers entrainements le niveau du groupe auquel vous avez l’habitude de vous joindre durant la saison est souvent hétéroclite. Chacun a eu sa phase de repos (ou pas) et chacun a des objectifs plus ou moins proches du début de saison 2016.

C’est pourquoi, il est bon de prendre un peu de recul, suivant vos ambitions et votre niveau actuel, afin de ne pas commettre certaines erreurs à vouloir absolument prendre le train en marche. Voyons comment vous pouvez adapter votre entrainement en fonction des autres et éviter que ce soit les autres qui adaptent votre entrainement.

Faites le bilan de la saison passée

Avant de recommencer une saison, il est toujours bon de revenir sur la précédente. On a toujours à apprendre du passé surtout de ses erreurs. Prendre une feuille blanche en indiquant d’un côté ses satisfactions et de l’autre ses désillusions, vous permettra de mieux analyser vos résultats. Vous pouvez également reprendre l’historique de vos entrainements, comparer le volume de chaque mois, afin de mettre en lumière les bonnes et mauvaises recettes (propres à chacun !)

Passer par cette démarche, vous obligera à vous remettre en question. Les années passent les unes après les autres et on a tendance à faire un copier/coller des saisons passées. Mais il est parfois bon, de se remettre en cause et de changer ses habitudes. On entend trop souvent : « moi je ne suis pas du début de saison » ou « j’ai toujours une phase de moins bien en milieu de saison » ! Mais vous êtes-vous posé la question de savoir si cela n’était pas dû à votre approche, votre préparation ?

Et pourquoi pas d’essayer d’aborder la saison différemment, en modifiant vos méthodes d’entrainement hivernal.

Pourquoi observer une coupure ?

La saison est longue, il est donc important de se régénérer. Aussi bien dans son corps que dans sa  tête. Créer le manque pour créer l’envie, telle est la réussite pour éviter l’ennui.

Mais pas forcément totalement! Car au delà de représenter une réelle frustration de couper totalement avec le vélo, qui est plus qu’un sport, si vous n'avez pas dépassé les 15000 kms/an, on ne peut pas dire que votre corp soit complètement à bout, cela est plus un besoin mental. Alors conservez une sortie de 2 heures sans intensité en roulant en petit comité. Le but étant simplement de vous faire du bien mentalement et de vous régénérer de votre semaine de travail.
Vous garderez également votre coup de pédales, et ne perdrez pas en quelques semaines ce que vous avez mis des mois à construire !

Qui veut aller loin ménage sa monture

Soyez patient. Ne vous obstinez à vouloir prendre le « train en marche » en reprenant directement avec le groupe dont vous avez l’habitude de rouler. Vous subirez plus que vous n’en profiterez, et cela ne sera pas spécialement bénéfique pour la suite de votre préparation.

S‘il y a bien un mot qui doit qualifier votre reprise, c’est « plaisir ». A cette période de l’année ne vous obligez à rien, profitez-en. Car plus la saison se profilera, moins vous pourrez vous permettre d’impaires !
Pour cela :

-  Pensez à descendre dans le groupe du niveau inférieur pour votre remise en route. Cela sera plus facile et donc plus plaisant.

- Ne vous obstinez pas à rouler la totalité de votre entrainement prévu si les conditions climatiques ne sont pas favorables. Et au contraire, rallonger de quelques kilomètres si le temps est clément et agréable.

- Ne vous astreignez pas à une hygiène de vie trop stricte et disciplinaire. Ce n’est pas maintenant qu’il faut griller ses jokers en famille, surtout en période de fêtes. Mais bien plus tard dans la saison quand les objectifs pointeront le bout de leurs nez. Profitez en tout en restant raisonnable.

Comment gérer son entrainement hivernal

On peut distinguer 3 phases pour cette période.

Phase 1 : les premières sorties devront être souples et sans thématique particulière. Le but est de reprendre un coup de pédale et refaire fonctionner la machine qui est en vous ! Vous pouvez aussi coupler cette reprise du vélo avec un ou plusieurs sports (VTT, course à pied, natation, PPG, …)

Conseil : n’écoutez pas les autres, et fiez-vous à vos sensations et votre instinct. N’hésitez pas à vous relever avant la fin de vos sorties en groupe quand l’allure s’accélère.

Phase 2 : C’est la période de reprise du travail, on est plus dans la balade, mais bien dans un travail spécifique. Profitez justement de cette période pour travailler des qualités que vous avez tendance à zapper durant votre saison. Travail de Force, de sur-vélocité, travail de sprint court petit plateau, … L’utilisation du mono-pignon ou d’un pignon fixe vous le permettra naturellement

Conseil : Le but est clairement de travailler spécifiquement sans volume. La récupération devra être plus longue que les exercices. Le fait de rouler en groupe vous le permettra plus facilement de récupérer.

 

Phase 3 : On allonge les sorties, en volume, en intensité et en fréquence, crescendo jusqu’au début de saison. On est plus dans la reprise, mais dans la préparation post-compétition. Plus question de sauter quelques sorties au risque de prendre du retard dans votre préparation. Le travail de PMA sera une constante de vos entrainements. Attention tout de fois à ne pas précipiter trop vite cette phase, car la saison est longue et vous risquez d’être essouffler avant les premières courses !

Conseil : C’est là qu’il sera important de rouler avec un groupe qui vous correspond, afin de pouvoir travailler à votre niveau et non en sous ou sur régime !

En conclusion

L'Entrainement hivernal se déroule sur une longue période. Il doit donc être progressif et varié pour surtout éviter la monotonie. Le fait de changer de groupe y contribuera! 

Savoir changer de partenaires d’entrainement en fonction de sa condition, personnalisera un peu plus votre préparation hivernale, sans être obligé de vous mettre au rythme des autres. On a souvent vu des champions de l’entrainement hivernal, qui arrivaient à leur première course essouffler et arrêtaient leur saison aux beaux jours. Et malheureusement, c’est souvent eux qui mènent les allures des sorties d'hiver.
Faites du vélo pour vous et non pour les autres !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article